Le 16 septembre 1943
Les bombardiers américains
Ô paradoxe, de la France alliée
Lâchèrent sur Nantes, les vilains
Des bombes qui firent 963 victimes
Les bombardiers avec ténacité
Revinrent le 23 septembre, ô faquins
Terminer la besogne, qui fit cette fois, 500 victimes
Dans cette guerre, les alliés
Avec leurs avions meurtriers
Envoyèrent au cimetière
60.000 à 75.000 françaises et français
Mais la mémoire collective, le tait
L'inconscient collectif est dérangé, par ces faits
Ainsi, tous les faits de guerre
Peuvent toujours s'interpréter, d'une certaine manière!
Si l'on reçoit une bombe alliée
Sur sa gueule terrorisée
Cela n'est jamais bien acceptée
Sauf d'être niais ou endoctriné
Une bombe c'est toujours une bombe
Peu importe qui l'envoie, et où cela tombe!
La poésie doit raconter la vie
Celle d'hier, du passé, d'aujourd'hui
Des faits d'histoire
Ce qui remplit nos mémoires
La poésie, ce n'est pas, faire son petit pipi
De jolis mots, de belles insouciances
De belles phrases, de la délicieuse romance
La poésie doit raconter la vie
C'est une poésie proscrite
C'est une poésie interdite
Il n'y a pas de lieu pour cela
C'est une uchronie de l'au-delà
C'est le fusil tragique de feu (1896 - 1936) Durruti, accident ou plutôt tuerie
C'est la tortue de feu (526-456 avant J.C) Eschyle, et sa moquerie
Et ainsi, et à tout instant
Absolument tout, aurait pu être différent
Le terme souvent utilisé de néo
Est ainsi employé absurdement
Il n'y a pas de néo-nazis
Mais tout simplement des nazis
Le nazisme n'est jamais mort
Il n'y a pas de néo-fascistes
Mais tout bonnement des fascistes
Le fascisme n'est jamais mort
Rien n'est jamais vraiment nouveau
Tout est terriblement vraiment ancien
L'idéologie droitière et réactionnaire
Est parfois bien grimée
Comme dans l'humour télévisé
Façon Groland ou Canal plus, version des guignols
Où des ratés, l'on se fiche de la fiole
Et c'est toujours l'idéologie
De la réussite de l'intégration
Qui n'est que l'intégration de la réussite
Scotomisée par l'humour noir, qui dynamite
Mais celui qui ne réussit pas
Est finalement un crétin
Et pour conclusion, celui qui réussit
Est un type bien, à la limite
Mais c'est de l'humour
Et même sans doute, de l'amour
C'est toujours sous forme d'humour
Que l'on déverse ses mauvais tours
Une façon de dire
Ce que l'on pense vraiment
Tout en feignant
De ne pas le penser
L'humour qui cherche des accessits
Est de la fausse dynamite
C'est l'humour qui est de droite
C'est l'humour qui est de gauche
C'est l'humour hiérarchique
Où finalement, l'on encense le fric!
C'est un humour
Jamais vraiment pamphlétaire
C'est un humour
Qui à la gauche, à la droite, toujours sert
Car il est bien évident
Que le véritable pamphlétaire
Comme feu (1772-1825) Paul-Louis Courier
Qui eut une funeste destinée
Lui seul, peut vraiment écrire
Ce qu'il lui plaît, sans craindre aucune ire
Car personne ne pouvant
S'en réclamer aucunement
Il est de toutes façons
Détesté, de tous les camps
Et de toutes les générations
En évidence, la vérité
On le sait, n'est jamais aimée!
Comme le commerçant français
Qui ne sait pas commercer
Souvent peu aimable, l'air mauvais
Et l'impression , souvent, de les embêter
Contrairement au commerçant musulman
Qui sait lui commercer
Avenant, la plupart du temps, souriant
C'est encore une affaire de culture
Qui n'a rien à voir avec la nature
Ainsi, l'islamisme radical
Sans religion, cela ferait mal!
Ses fanatiques qui sont jusqu'au-boutistes
Si par magie, ils devenaient anarchistes
Pour infiltrer les banlieues
Quelle panique, dans les pouvoirs, parbleu!
Comme les ch'tis d'Allah
Feu (1969-1996) Christophe Caze, qui n'est plus là
Et Lionel Dumont, et d'autres kamikazes
La presse dit qu'il leur manque une case
Mais de leurs vies, ils ont fait le sacrifice
A tort ou à raison, mais au moins, cela n'est pas de l'artifice!
C'est la guerre de Bosnie-Herzégovine
Qui forma tous ces gens, aux tristes mines
Via la C.I.A et Al-Qaïda, aux mêmes intérêts
Et puis, un jour, contraire sont les effets
Et alors, on continue son chemin
Jusqu'au bout, chacun dans son coin
Je me voue à la détestation générale
En dénonçant, toutes les faussetés, banales
Il fallait bien que quelqu'un le fasse
Et j'en assume les grimaces!
Et oui, s'il y avait un intégrisme
Anarchiste, par exemple, mais pas islamiste
Et bien, les bourgeoisies, pour une fois
Pourraient vraiment avoir peur
Que la révolution sonne son heure!
En effet, qui n'a rien à perdre
En effet, qui a beaucoup d'audace
De l'imagination, frappe les masses
Même si cela n'est jamais gratuit
Puisque après la mort, on croit à la vie
Mais cela n'est pas le terrorisme
Qu'il soit étatique ou privé
Qui changera le monde, où chaque individualité
Mais seulement la connaissance du mécanisme
De la recherche de dominance
Ainsi que de la recherche de soumission
Pour qu'enfin, soit enfantée, la vraie révolution





Patrice Faubert (2012) pouète, peuète, puète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur " hiway.fr"



16 de septiembre 1943
Bombarderos estadounidenses
Oh paradoja, Francia aliado
Dejar de Nantes, el feo
Las bombas que causaron 963 víctimas
Bombers tenazmente
Devueltos el 23 de septiembre, oh canallas
Completar el trabajo, lo que hizo esta vez, 500 personas
En esta guerra, los aliados
Con sus asesinos tenían
Enviado al cementerio
60.000 a 75.000 franceses y francesas
Pero la memoria colectiva, el silencio
El inconsciente colectivo es perturbado por estos hechos
Por lo tanto, todos los actos de guerra
Siempre puede ser interpretado de una manera segura!
Si recibe un aliado bomba
El terror en su cara
Esto no es aceptado
Excepto ser estúpido o adoctrinados
Una bomba es una bomba todavía
No importa quién lo envía, y donde cae!
La poesía debe contar la vida
La de ayer, el pasado, el presente
Hechos de la historia
Lo que llena nuestra memoria
La poesía, que no es, hacer su pis
Bonitas palabras, descuidos agradable
Frases hermosas, románticas delicioso
La poesía debe contar la vida
Este es un poema prohibido
Este es un poema prohibido
No hay lugar para él
Esta es una historia alternativa del más allá
Este es el rifle trágico incendio (1896 - 1936) Durruti, accidente, o más bien masacre
Esta es la tortuga de luz (526-456 aC), Esquilo y burlas
Y así, en cualquier momento y
Todo habría sido diferente
El término a menudo utilizado neo
Se utiliza como absurdamente
No hay neo-nazi
Pero simplemente los nazis
El nazismo nunca murió
No hay neo-fascista
Sino simplemente fascistas
El fascismo es nunca muerto
Nada es realmente nuevo
Todo es terriblemente viejo
La ideología derechista y reaccionaria
Crimea es a veces muy
Al igual que en la comedia de la televisión
Groland forma o Canal Plus, la versión de los cuernos
Si fallas, no me importa el vial
Y siempre es la ideología
El éxito de la integración
Que es la integración del éxito
Scotomisée con humor negro, que dinamita
Pero quien no
Por último, un imbécil
Y la conclusión, que el éxito de
Es un buen tipo, el límite
Pero es el humor
Y, sin duda, el amor
Siempre está en la forma de humor
Eso se vierte sus trucos
Una forma de decir
Lo que realmente piensa
Mientras pretendía
No creo
El humor que busca corredores
Es dinamita falsa
Este es el humor que es correcto
Este es el humor que queda
Este es el humor jerárquica
Cuando finalmente se inciensa el dinero!
Se trata de un humor
Nunca realmente panfletista
Se trata de un humor
Que a la izquierda, a la derecha es siempre
Debido a que es obvio
El verdadero panfletista
Como el difunto (1772-1825) Paul-Louis Courier
¿Quién tenía un destino fatal
Solo puede realmente escribir
Lo que le da la gana sin temor a la ira
Porque nadie puede
Reclamar cualquier
Es de todos modos
Odiado de todos los campos
Y todas las generaciones
Demostrar la verdad
Lo sabemos, nunca ha amado!
Como el comerciante francés
¿Quién no puede negociar
A menudo desagradable, mal aire
Y la impresión, a menudo a molestar
A diferencia de comerciante musulmán
¿Quién sabe su oficio
Rider, la mayoría de las veces, sonriente
Todavía es una cuestión de cultura
Eso no tiene nada que ver con la naturaleza
Por lo tanto, el islamismo radical
Sin religión, esto duele!
Sus fanáticos que son intransigentes
Si por arte de magia, se hicieron anarquistas
Para infiltrarse en los suburbios
¿Qué pánico en el gobierno, por supuesto!
Como Sticks Allah
Fuego (1969-1996) Christophe Caze, que ya no está allí
Y Lionel Dumont, y otros bombarderos
La prensa ha dicho que carecen de una caja
Pero de su vida, se han sacrificado
Con o sin razón, pero al menos no son los fuegos artificiales!
Esta es la guerra en Bosnia-Herzegovina
Que se formó a toda esta gente, las minas tristes
Via C.I.A y Al-Qaeda, los mismos intereses
Y entonces, un día, de lo contrario, los efectos son
Y luego continuó su camino
Hasta el final, cada uno en su rincón
Prometo aborrecimiento general,
Mediante la exposición de todas las falsedades, mundanos
Era inevitable que alguien hace
Y supongo que las caras!
Y sí, si había un fundamentalismo
Anarquista, por ejemplo, pero no islamista
Bueno, la burguesía, por una vez
¿Podría ser realmente miedo
La revolución suena su tiempo!
De hecho, eso no tiene nada que perder
De hecho, que tiene un montón de audacia
Imaginación, golpear a las masas
Incluso si no es gratuito
Porque después de la muerte, creemos en la vida
Pero esto no es terrorismo
Ya sea estatal o privado
Eso va a cambiar el mundo, donde cada individualidad
Pero sólo el conocimiento del mecanismo
Investigación dominio
Y la presentación de la investigación
Por último, se dio a luz, la verdadera revolución





Patrice Faubert (2012) pouète, peuète, puète, paraphysicien, Pat dijo el invitado en "hiway.fr"